Tout savoir sur les fluides

Comment choisir son huile moteur ?

Comment choisir son liquide de refroidissement ?

Comprendre les filtres à huiles

Comment s’y retrouver dans les différents liquides de refroidissement ?

 

Rôle du liquide de refroidissement :

Comme vous le savez sans doute, le liquide de refroidissement à pour but d’éviter toute surchauffe, en circulant dans le circuit et les tubulures du moteur, pour être ensuite refroidi par le radiateur. Il est donc vital pour le bon fonctionnement du moteur.

liquide-refroidissement-holts-150

- 1 – Le liquide de refroidissement grâce à ses additifs antigel, acceptera des températures très basses allant jusqu’à -37° C, ce qui fait qu’il ne gèlera pas, car vous le savez, si vous mettez une bouteille d’eau au congélateur, la prise en glace la fera se déformer jusqu’à la faire éclater. Et bien, dans un moteur, c’est la même chose, tout simplement la pression du gel fissurera le bloc moteur, un phénomène qui était bien rependu à l’époque pour ceux qui utilisaient de l’eau dans le circuit de refroidissement.

Alors vous me direz, chez moi il fait 40° à l’ombre, aucun risque de gel, alors pourquoi mettre du liquide de refroidissement ?

liquide-refroidissement-lescot-small

- 2 – Et bien, il faut aussi savoir Le liquide de refroidissement ne sert pas qu’à protéger le moteur des basses températures, Il contient également d’autres agents (décrits plus bas), qui vont lui permettent aussi d’accepter des températures de fonctionnement au delà de 100°, car avec les normes anti pollution, les moteurs ont vu leurs plages de fonctionnement augmenter en température. En effet, les moteurs récents fonctionnent à des températures élevées dépassant bien souvent les 100°C, pour exemples les Corvettes équipées du V8 Crossfire pouvaient fonctionner jusqu’à 105°C à 110°C, ce qui peut paraitre beaucoup. Seulement, un liquide de refroidissement de qualité conviendra parfaitement à assurer le bon fonctionnement et la longévité de ces moteurs.

Plus le pourcentage en éthylène de glycol est élevé dans le liquide de refroidissement et plus celui ci pourra garantir une protection contre le gel à très basse température exemple -37°C. Donc ce même liquide verra aussi son point d’ébullition augmenter puisque l’on sait que l’additif ajouté à l’état pur bout à + 197,3°C. Donc il sera excellent pour une utilisation en été avec des températures très élevées.

Exemple, si vous achetez un liquide de refroidissement de bonne qualité allant jusqu’à -37°C, vous aurez un point d’ébullition qui sera supérieur à un liquide « bas de gamme » allant jusqu’à – 20 °C. Donc même si vous n’êtes pas un adepte des grands froids, et si au contraire vous préférez les plages au soleil et vous promener en été par grande chaleur avec votre voiture, il est fortement conseillé de choisir un liquide descendant « bas en température », car il vous permettra de rouler en toute sérénité par des temps de grandes chaleur.

liquide-refroidissement-elf-small

- 3- Et enfin le troisième avantage du liquide de refroidissement, ce sont ses composants et sa formule, qui lui permettent de lutter contre la corrosion des éléments et du circuit de refroidissement.

Il est conseillé de vérifier son niveau régulièrement, car un manque de liquide de refroidissement pourrait engendrer une surchauffe du moteur suivie d’une détérioration du joint de culasse voir même des conséquences plus graves encore.

La durée de vie du liquide de refroidissement n’est pas éternelle, elle dépend du type de liquide, on peut estimer qu’elle se situe entre 60 000 kilomètres et 240 000 kilomètres suivants les modèles, ou, entre 2 ans et 5 ans.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est fortement déconseillé de le remplacer par de l’eau même pour se dépanner ! Cela pouvait se faire dans les voitures anciennes mais pas dans les récentes. Et pour finir, il faut savoir qu’ils ne sont pas tous miscibles, c’est à dire que l’on ne peut pas les mélanger. Aussi il est conseillé de respecter la préconisation du constructeur lors de l’achat de celui ci.

liquide-refroidissement-permatherm-small

Norme et composition :

Le bureau de normalisation automobile (BNA) à travers la norme NFR 15-601, à classifié les liquides de refroidissements dans 3 grandes familles. Vous pouvez consulter l’annexe 6 de cette norme ici

Pour y voir plus clair et faire le bon choix, Lescot présente un tableau de ses différents liquides de refroidissement ici

Un peu de théorie :

Il existe 3 types de liquide de refroidissement.

Les IAT (Inorganic Additive Technology ) minéral type 2 ou C , les OAT (Organic Additive Technology ) organique type D, et les HOAT ( Hybrid Organic Additive Technology ). Attention à ne pas mélanger ces liquides entre eux, car il pourrait se former alors des bouchons obstruant les conduits qui provoqueraient des dégâts au moteur.

liquide-refroidissement-bleu-small 

Les liquides de refroidissement sont composés d’additifs comme l’éthylène de glycol ou le

Propylène glycol, leur but est de permettre de repousser le point d’ébullition du liquide et ils contiennent aussi des inhibiteurs de corrosion.

L’éthylène glycol (C2 H6 O2 ) pur à son point d’ébullition à 197,3°C, quand au propylène glycol il est à 188.2°C

En intégrant de l’éthylène glycol à de l’eau, on va obtenir ceci :

Petit rappel, sachant que l’eau bout à 100 ° C ( 212 ° F)

Et gèle à 0°C ( 32°F)

En ajoutant 50% d’éthylène glycol, on va pouvoir monter à 106° C ( 223° F)

Descendre à -37°C ( -35°F)

Et en y ajoutant 70% on pourra aller jusqu’à 113°C (235° F)

Et descendre à -55°C ( -67°F)

Le fait de pressuriser le circuit de refroidissement permettra aussi de supporter des températures élevées pouvant parfois atteindre 121° à 135°C (250° à 275° F) , car le principe reste le même que dans une cocote minute, le point d’ébullition de l’eau est plus élevé.

Les couleurs des liquides de refroidissement varient en fonction des marques, allant entre le vert, le rouge, le jaune ou le bleu, cela peut permettre aussi de les différencier, voir le tableau pdf

Il faut tout de même rester prudent car le liquide G05 utilisé chez Chrysler est lui aussi de couleur orange mais il est de type HOAT utilisant des silicates.

Il existe également un liquide employé chez Général Motors, le  » dex-cool » répondant à la norme GM 6277M de couleur orange a base d’éthylène glycol de type OAT, il est considéré comme un liquide de longue durée, qui doit être vidangé tous les 5 ans ou tous les 240 000 kms il ne contient ni phosphate ni nitrate ni silicate, mais du sébacate ainsi que le 2-EHA (acide 2-ethylhexanoïque)

Le 2-EHA peut causer des inconvénients notamment au niveau des plastiques et des joints d’étanchéité en les ramollissant et ainsi provoquer des avaries moteur.

Toyota et Honda équipent leurs moteurs de liquides de refroidissement de type OAT mais  à base de phosphates pour assurer la protection des pièces mécaniques contre la corrosion

Quand à la miscibilité des différents liquides, il convient de rester prudent sur ce sujet, en effet, un mélange inadéquat pourrait limiter la durée de vie du liquide et aussi réduire l’efficacité des inhibiteurs anti corrosion.

 

Watercirculation

Conseils :

Dans le cas du remplacement du liquide de refroidissement, il est conseillé de vidanger entièrement le circuit, en ouvrant si possible le bouchon inférieur du radiateur s’il y en a un et de retirer le maximum de liquide.

Lors du remplissage, il est indispensable de chasser l’air du circuit, pour cela, il est nécessaire d’effectuer une purge du circuit, très souvent on peut retrouver sur le manuel du véhicule la procédure à suivre.

Le liquide de refroidissement est très nocif et dangereux pour la santé. Il est conseillé de tenir les bidons hors de portée des enfants.

la vérification du niveau doit toujours se faire moteur froid. Ne jamais ouvrir le bouchon du radiateur ou du réservoir de liquide de refroidissement à chaud sous peine de risque de brûlures.

 

image-commentaire-800

Page suivante

Sommaire

Liens complémentaires

Comment choisir son huile moteur ?

Comment choisir son liquide de refroidissement ?

Comprendre les filtres à huiles


Christian

A propos de l’auteur Christian

Bonjour,
Quand j’étais gamin, mon père nous promenait le week-end dans des voitures anciennes et c’est ainsi qu’il m’a transmis cette passion de redonner vie et de rouler avec des automobiles hors du temps.
Puis, à l’âge de 23 ans, j’ai acheté ma première, une Lincoln Continental MKV de 1978 que j’ai restauré de A à Z.
Si ce site vous plait, vous pouvez vous aussi commenter, participer et pourquoi pas faire profiter les autres passionnés de la restauration de votre voiture, ou simplement publier quelques photos ;)

Facebook 


6 Comments

Hotrod38

20 décembre 2014 at 9:37

J’ai déjà eu ce problème de bouchon suite sans doute suite à des appoints avec différents types de liquides de refroidissement, donc, NE JAMAIS MÉLANGER DIFFÉRENTS LIQUIDES DE REFROIDISSEMENT ENSEMBLE !!!
Au pire, je conseille de vidanger le circuit et remplir avec un nouveau liquide, c’est ce que j’ai fait sur ma Camaro et depuis je suis tranquille
;)

Herve

Herve

16 janvier 2015 at 6:33

Salut,
Merci pour cet article, je pensais que les liquides étaient tous les mêmes, alors je compte vidanger le circuit de ma Cadillac Northstar et je ne sais pas lequel mettre…
Si quelqu’un a un tuyau à me donner ?
Merci

    citron

    citron

    17 janvier 2015 at 7:39

    Salut Hervé,
    Je te conseille de te rendre chez Norauto ou chez Feu vert et surtout d’éviter les premiers prix style -20°C, vu que tu roules peut être pas tous les jours avec ta Cadillac, sois pas trop regardant sur le prix, je suis sur qu’elle le vaut bien ;)
    choisis plutôt un liquide de refroidissement du genre milieu de gamme qui aille à -25°C ou -35°C

jeanfrancois75000

jeanfrancois75000

18 janvier 2015 at 2:29

Tout à fait d’accord, par contre vidange bien ton circuit, si tu sais pas qui a mis les mains dans ta voiture auparavant, défait tes durites bas et haut sur ton radiateur laisse bien couler, tu vides tout et aussi tu peux en profiter pour démonter ton vase d’expansion, pour le nettoyer.
moi je les nettoye toujours avec de l’esprit de sel ou si tu veux de l’acide chlorhydrique, ça vire cet espèce de tartre qui les rend souvent opaque. Mais tu en mets pas dans le moteur ni dans le radiateur. tu rinces bien ton bocal à l’eau, tu le sèche, puis tu remontes, il sera comme neuf.
Après tu remontes tes durites, tu remplis avec du 4 saisons neuf de bonne qualité, penses aussi à la purge, et ta Cadillac sera comme neuve ;)

philippedurand

philippedurand

7 février 2015 at 10:27

Très intéressant et instructif pour celui qui bricole sa voiture.

Merzouk hanane

24 avril 2018 at 8:09

Je veu savoir le nom de conservant qu, on augmente dans la recette glaciol.svp

Laissez un commentaire


*